Mycose vulvovaginale récidivante (MVVR), guérir avec le traitement médical ?

Les mycose vulvovaginale récidivante (MVVR) entraîne la prescription par un médecin ou un gynécologue d’un traitement médical classique. Ce traitement médical ne donne pas toujours des résultats à la hauteur des espérances, même s’il quand même efficace pour certaines femmes. Quels médicaments ? Comment et pourquoi ?

Le traitement médical antimycosique longue durée, quel est son principe ?

Dans une mycose vulvovaginale récidivante (MVVR), le médecin prescrit tout d’abord un traitement de l’épisode de mycose vaginale en cours. Ce traitement est suivi d’un traitement antimycosique intensif et prolongé, d’une durée de 6 mois donc le rôle est de prévenir les récidives pendant les 6 mois, et aussi les rechutes par la suite.

Le traitement antimycosique longue durée, quelles sont les indications  ?

Avant de prendre un traitement, attention ! Il faut VRAIMENT que ce soit une mycose vulvo-vaginale récidivante (MVVR) PROUVÉE par des prélèvements.  ( article à venir sur le sujet).

C’est très important pour plusieurs raisons :

– Savoir quelle levure est à l’origine de la mycose. Grâce à un examen de laboratoire sur les prélèvements, on connaîtra exactement quelle est la levure à l’origine des mycoses vaginales récidivantes. Or, certaines levures sont résistantes à certains traitements. Quitte à prendre un traitement, autant qu’il soit adapté à la levure en cause. Et pour cela, il faut savoir de laquelle il s’agit. Dans les mycoses récidivantes, seules 58 % des levures en cause sont des candida albicans. Alors que pour une mycose à épisode unique, 80 % sont des candida albicans. C’est pour cela que l’examen de laboratoire est vraiment important.
– Ne pas prendre un traitement pour rien. Le traitement n’est pas anodin, et prendre un médicament pendant 6 mois pour une maladie que l’on n’a pas expose à des effets indésirables pour rien.
– Ne pas laisser une autre maladie évoluer. Si vous prenez un traitement pour une mycose que vous n’avez pas, le problème, c’est que vous avez autre chose. Donc, pendant 6 mois vous ne soignez pas la maladie que vous avez !

Du coup, même si c’est ennuyeux de faire des prélèvements, prêtez-vous à cet acte…

Mycose vaginale récidivante, le traitement longue durée guérit-il ?

Que peut-on attendre d’un tel traitement ? Des études ont montré ce que ce traitement des mycoses vaginales récidivantes pouvait apporter. Pas d’éradiquer complètement… Lire la suite

Les huiles essentielles peuvent aussi représenter une solution. En effet, certaines huiles essentielles agissent sur les levures plus rares et plus difficiles à soigner, celles qui sont résistantes aux antifongiques les plus utilisées. Si vous êtes intéressée par les traitements naturels…

– – –

Vous avez été guérie par un traitement de mycose vaginale récidivante ?
Dîtes-nous comment cela s’est passé et ce que vous en pensez. Pensez à laisser un message ci-dessous, en bas de la page, dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Sources : Richter S et al. J Clin Microbiol 2005;43:2155-62

Cet article a été écrit par un médecin.

© masanteintime 2013

Partager sur

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

8 réponses

  1. Mycose vagino-vulvaire récidivante
    Ma mère était atteinte d’une mycose vagino-vulvaire. On lui a prescrit un traitement longue durée à base de pilules d’Econazole en prises mensuelles (1 pilule le mois) et une crème cela fait plus d’un an, son état s’est beaucoup amélioré les symptômes se sont atténués, mais la mycose revient toujours…

  2. Huiles essentielles et huile de coco contre mycose vaginale récidivante
    Voici mon expérience : 9 ans de mycoses récidivantes, tous les mois… Plusieurs gynécologues, des crèmes, des pilules, des ovules..
    Parfois j’étais tranquille pendant un cycle ou deux, grand maximum. Petit à petit, les crèmes et cachets ont fait moins d’effet (déjà que ce n’était pas top) et surtout j’avais des saignements vaginaux de plus en plus importants dès que j’en utilisais.
    J’ai tout arrêté et trouvé mon remède : les huiles essentielles. Avec une noisette d’huile vierge de coco (bio). Dès le premier cycle, plus aucune sensation de mycose. Je n’ai pas d’effet secondaire, ni de saignement. Je sens ma zone intime mieux hydratée
    Attention, je précise que ce mélange fonctionne pour moi. C’est juste mon expérience, peut-être peut-elle servir. Courage à toutes !

  3. Pertes blanches qui changent après une mycose vaginale
    J’ai eu une mycose vaginale il y a 2 semaines. Je l’ai traitée avec deux ovules (Lomexin) puis Monazol 5 jours après. Je mettais également une crème achetée en pharmacie. Les démangeaisons sont moindres voire presque inexistantes, mais j’ai des pertes blanches qui semblent aussi avoir évolué. Elles sont plus blanches et plus liquides. Qu’est-ce que cela signifie ? Sachant que j’ai un retard de règles de presque 5 jours avec pourtant des douleurs aux ovaires. La mycose est-elle finie ? Je prends également une gélule pour refaire la flore vaginale…

  4. Je me suis sorti de mycoses récidivantes
    Pour avoir tout tenté et enfin réussi à m’en sortir, je reste persuadée que les traitements aux médicaments antifongiques et ovules sont inefficaces sur les récidives et ne font qu’aggraver l’état général de nos défenses immunitaires, elles-mêmes censées nous protéger naturellement des champignons néfastes. Quand ce cercle vicieux est installé, la bonne solution à adopter est d’entamer rigoureusement un nettoyage, reconstruction et renforcement complet de la flore intestinale.
    Tout comme Laure, le seul traitement qui ai fonctionné pour moi (1 an de mycoses) a été le traitement naturel. Régime alimentaire (sans sucre, ni lactose, légumes++) + compléments à base de plantes.
    Bon courage à toutes.

    Note de médecin pour masanteintime
    Les ovules ont une action locale et n’agressent pas l’immunité générale de l’organisme. La mycose elle-même, surtout quand elle est récidivante est liée à un déséquilibre de la flore vaginale, c’est reconnu par la communauté scientifique.
    A lire, des infos sur la flore vaginale

    1. Mycose qui revient chaque mois
      Cela va faire deux ans que chaque mois cela revient. J’ai carrément arrêté les ovules. De toutes façons, c’est inefficace et j’ai aussi l’impression que ça a empiré les récidives.

  5. Mycose vaginale récidivante
    J’ai eu une mycose vaginale à plusieurs reprises. Je la traite par gyno-dermofix ovule le soir et 1 ovule après une semaine. Ce traitement marche bien. Le problème c’est que la mycose récidive, une chose qui gêne trop.

  6. Mycose quel traitement ? Pharmaceutique , naturel ou avec des huiles essentielles ?
    Bonjour, Cela fait plus d’un mois que j’ai une mycose vaginale mais aucun traitement ne fonctionne. Que faire ?

    Réponse de médecin pour masanteintime :
    Si aucun traitement des mycoses vaginales ne fonctionne, une question importante se pose : est-ce vraiment d’une mycose vaginale que vous souffrez ? Ce n’est pas certain !
    Nous vous conseillons de lire un de nos articles :
    Mycose vaginale ? Et si c’était autre chose…
    >si-cetait-autre-chose?hitcount=0
    Cela vous donnera des pistes pour trouver la solution à cette mycose vaginale qui n’en est peut-être pas une.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles les plus vus

On Key

Related Posts

error: